Géographie et Femmes

Issue d’abord du giron de la littérature avant de migrer vers celui de la géographie, Caroline Desbiens utilise toutes les passerelles académiques possibles pour mieux comprendre l’occupation des territoires par ses habitants. Professeure titulaire au département de géographie de l’Université Laval, Caroline Desbiens s’est intéressée entre autres à la place des femmes en général et des femmes autochtones en particulier dans l’espace public et privé. Baignée par la gender geography (géographie du genre) et la géographie féministe, son expertise s’est étoffée par ses fréquents allers-retours dans les universités américaines et canadiennes. 

Membre de la Commission de la toponymie du Québec et responsable de la Chaire de recherche du Canada en géographie historique du Nord, son désir de sensibiliser les citoyens à une meilleure compréhension territoriale du Québec et du Nord est plus que patent. Pour Caroline Desbiens, lire le grand écrivain Yves Thériault par des oeuvres comme Agaguk tout en étudiant le pionnier Louis-Edmond Hamelin, pour saisir dans toute son amplitude le défi nordique, n’est jamais incongru.