Science politique et BD

Si différentes formes d’arts comme le roman, la chanson, la peinture ou la photographie sont utilisées pour appréhender divers enjeux sociaux, la bande dessinée, avec ses esquisses et ses croquis, peut y contribuer d’une façon tout à fait originale. Que ce soit en explorant des rapports entre individus par le truchement de petits bonhommes bleus ou en plongeant dans les aventures d’un reporter à la célèbre houpette, la bande dessinée donne aussi des clés pour comprendre les rapports politiques dans une société. 

Félix-Olivier Riendeau, professeur de science politique au collège Édouard-Montpetit, est passionné par l’observation de la vie politique sous toutes ses formes. Pour lui, la bande dessinée (BD), communément appelée le 9è art, peut servir d’outil pour approcher des réalités sociales complexes, voire pour expliquer, par de subtils traits de crayon, certains conflits dans le monde. De Art Spiegelman à Guy Delisle en passant par Joe Sacco, Félix-Olivier Riendeau partage son engouement pour ces bédéistes réputés afin de montrer que la lecture de la BD peut être un complément stimulant aux réflexions en sciences humaines.